top of page

Zoom sur l'ashwagandha !

ashwagandha Paris

L'ashwagandha, également connue sous le nom de Withania somnifera ou ginseng indien, est une plante médicinale largement utilisée dans la médecine traditionnelle indienne, l'Ayurveda.


Origine et description

L'ashwagandha est une plante originaire de l'Inde, mais on la trouve également dans d'autres régions d'Asie et d'Afrique. Elle appartient à la famille des solanacées et pousse sous forme de buissons, avec des feuilles ovales et des petites fleurs jaunes.


ashwagandha Pura Veda Paris

Utilisations traditionnelles

L'ashwagandha est utilisée depuis des siècles dans la médecine traditionnelle indienne pour ses propriétés médicinales. Elle est réputée pour ses effets tonifiants, revitalisants et adaptogènes, ce qui signifie qu'elle aide le corps à s'adapter au stress et à restaurer l'équilibre.








Bienfaits de l'ashwagandha pour la santé

L'ashwagandha est considérée comme une plante aux multiples bienfaits pour la santé. Elle est notamment utilisée pour :

  1. Gérer le stress. Des études scientifiques ont révélé que cette herbe aux propriétés exceptionnelles est capable de réduire de manière significative les niveaux de cortisol, l'hormone du stress. Cette action régulatrice sur le cortisol permet non seulement de contrer les effets négatifs du stress, mais elle contribue également à instaurer un équilibre hormonal, favorisant ainsi une meilleure résistance au stress

  2. Améliorer la qualité du sommeil en favorisant la relaxation et en réduisant l'insomnie.

  3. Renforcer le système immunitaire en augmentant la résistance aux infections.

  4. Supporter le système endocrinien, surtout la thyroïde et les glandes surrénales, grâce à ses composants stéroïdiens qui augmentent la résistance aux stress variés.

  5. Favoriser la santé mentale en améliorant la concentration, la mémoire et les fonctions cognitives.

  6. Réduire l'inflammation et soulager les douleurs articulaires et musculaires.

  7. Améliorer les performances sportives et la récupération après l'effort physique.

  8. Soutenir la santé reproductive en augmentant la libido et en améliorant la fertilité.

  9. Garder les parois vaginales saines et souples. Prévenir la douleur et les déchirures dues au resserrement des tissus et de la sécheresse vaginale. Soulager les bouffées de chaleur, l’humeur et l’insomnie (symptômes de la ménopause). 



Usages thérapeutiques de l'ashwagandha

  • Troubles du système nerveux : stress chronique (biologique, physique et chimique), trouble anxieux généralisé, nervosité, tension mentale, hyperactivité, TDAH, trouble bipolaire, TOC, schizophrénie (réduction du stress et de l'anxiété), insomnie (amélioration de la qualité du sommeil chez les personnes âgées), limite le nombre de réveils nocturnes (ce qui, en réduisant la latence du sommeil, c'est-à-dire le temps nécessaire à l'endormissement, augmente la durée totale du sommeil), troubles de la mémoire, de la cognition et de l'apprentissage, maladies neurodégénératives (sclérose en plaques, maladie de Huntington, maladie de Parkinson, maladie d'Alzheimer : à travers ces diverses maladies, l'on observe des pertes de mémoire, une capacité réduite d'acquérir de nouvelles informations, la déficience de compétences pratiques. En ce qui concerne strictement Parkinson, des lésions et une perte de cellules nerveuses a lieu au sein même de ces régions cérébrales qui produisent la dopamine, c'est-à-dire la substance noire du cerveau)

  • Surmenage, épuisement nerveux, burn out, anémie, asthénie, fatigue saisonnière, grande fatigue chronique, fatigue surrénale, convalescence après épisode infectieux, hospitalisation (risque infectieux, fatigue)

  • Troubles de la sphère respiratoire : toux, bronchite, emphysème, tuberculose (adjuvant), éosinophilie pulmonaire tropicale

  • Maladies infectieuses : paludisme, leishmaniose, parasitose à trypanosomes, SARS-CoV et SARS-CoV-2

  • Troubles locomoteurs : arthrite, polyarthrite rhumatoïde, goutte, rhumatisme articulaire, faiblesse musculaire

  • Affections cutanées : furoncle, ulcère, dermatose immunodépendante (lupus), alopécie légère à modérée

  • Hypothyroïdie

  • Troubles des sphères génitales masculine et féminine : impuissance, stérilité, oligospermie, amélioration des fonctions sexuelles chez la femme

  • Troubles de la sphère cardiovasculaire et circulatoire : hypertension artérielle, leucopénie (il s'agit d'une chute du nombre de leucocytes sanguins ; en ce sens, l'ashwagandha peut intervenir dans le cas d'une leucopénie induite par l'utilisation de médicaments anticancéreux tels que la cyclophosphamide)

  • Affections cancéreuses : sarcome, cancer (sein, prostate, côlon, intestin, col de l’utérus, ovaires, thyroïde, poumon, cerveau, peau)

  • Diabète de type II (l'ashwagandha diminue la glycémie et l'insulinémie sanguines, les lipides sanguins et les marqueurs du stress oxydatif)

  • Dyspepsie flatulente




Formes de consommation de l'ashwagandha

Formes de consommation

L'ashwagandha est disponible sous différentes formes, notamment en poudre, en capsules, en teinture, en extrait liquide et en infusion. Elle peut être consommée seule ou associée à d'autres herbes pour renforcer ses effets.

  • Décoction : On suggère de faire bouillir 1 c. à soupe rase de poudre de racines ou 1 c. à soupe comble de racines entières dans 1 tasse d’eau, additionné de 1 tasse de lait et de réduire le tout par ébullition jusqu’à ce qu’il reste environ 1 tasse de liquide au total. Il est aussi possible de n’utiliser que de l’eau. La posologie recommandée est de 1 ou 2 tasses par jour au lever, entre les repas ou au coucher. La décoction s’accompagne de quelques pincées d’épices comme le gingembre, la cannelle, le curcuma, le fenouil ou la cardamome, ainsi que d’un peu de miel. 

  • Poudre, comprimés et capsules : comptez un à deux grammes répartis au cours de la journée. Après avoir déposé la poudre au fond d'un verre, on verse par-dessus de l'eau tiède, puis on mélange bien afin d'obtenir un liquide homogène et, en principe, dénué de grumeaux (il est préférable d'absorber tout de suite cette préparation avant qu'une partie de la poudre ne se redépose au fond du verre). Afin de renforcer l'efficacité de la poudre d'ashwagandha, on suggère souvent d'ajouter à la préparation aqueuse, une fraction de lipides (huile de coco, ghee), qui favorisent la métabolisation des principes actifs de cette racine. C'est l'ashwagandha garita ayurvédique. L'ashwagandha gagne énormément à être absorbée conjointement à un corps gras.



Précautions d'emploi

Bien que l'ashwagandha soit considérée comme sûre pour la plupart des gens lorsqu'elle est utilisée correctement, il est toujours recommandé de consulter un professionnel de santé avant de commencer un nouveau supplément, surtout si vous êtes enceinte, allaitez, prenez des médicaments ou avez des problèmes de santé préexistants.

Rendez-vous sur cette page pour prendre rendez-vous en consultation ayurvédique à Paris.


  • En terme d'effets secondaires, on a remarqué de la somnolence, des maux de tête et quelques désordres gastro-intestinaux (nausée, vomissement, diarrhée). Quelques cas de lésions hépatiques ont été répertoriés, la dysfonction hépatique survenant à la suite de la prise d'ashwagandha avec de multiples médicaments anxiolytiques. Mais, hormis ces cas marqués par l'abus, l'ashwagandha ne présente pas de toxicité systémique notable.

  • Femmes enceintes, allaitantes et enfants de moins de 2 ans : On suggère d’éviter de consommer l’ashwagandha pendant la grossesse notamment à cause de la présence d’alcaloïdes. Les femmes indiennes enceintes l’utilisent tout de même depuis des millénaires, à des dosages raisonnables, entre autres dans la pâte chyawanprash. 

  • Interactions médicamenteuses : l'ashwagandha n'est pas compatible avec des médicaments sédatifs, anxiolytiques, antidépresseurs, barbituriques, anti-épileptiques, immunosuppresseurs, luttant contre l'hypertension (digoxine) et le diabète, enfin ceux ayant pour charge de régler une hyperthyroïdie (l'ashwagandha étant lui-même un stimulant thyroïdien, sa prise concomitante avec un médicament augmentant l'activité de la thyroïde pourrait conduire à une thyrotoxicose).

  • Effet réchauffant : Cette plante active le métabolisme, le réchauffe et peut causer des sueurs nocturnes ou des montées d’agressivité chez les personnes de nature pitta ou en excès pitta. 

  • Enfin, dans tous les derniers cas suivants, il sera prudent de ne pas consommer de l'aswhagandha en cas de préparation imminente à un acte de chirurgie opératoire, en cas de cancer de la prostate hormonodépendant (en effet, l'ashwagandha augmente le niveau de testostérone circulant dans l'organisme). Et, dans tous les autres cas, on se souviendra de ne pas faire de l'ashwagandha un traitement au long cours (trois mois consécutifs maximum).

1 vue

Comments


bottom of page