La cure ayurvédique de Printemps


La cure de Printemps ayurvedique Pura Veda Paris

Cure détox de 8 jours à faire entre le 20 mars et le 10 avril...


Printemps, le réveil de la nature et de soi

En mars, l’hiver touche à sa fin, le temps se réchauffe tout en restant très frais. Les variations de températures sont brusques. Tout comme la nature qui renouvelle sa flore, le corps a besoin d’être purifié. Notre corps est comme une plante qui renaît de l’hiver. Elle se libère des déchets de l’hiver et refait circuler la sève pour rayonner au printemps et à l’été.


En Ayurveda, cette période de l’année correspond à la période Kapha (15 janvier - 15 mai).

Kapha s’est accumulé pendant tout l’hiver sous l’effet du froid et de l’humidité. Lorsque la chaleur du printemps arrive, cette accumulation de Kapha se liquéfie et envahit les muqueuses, les bronches et perturbe l’immunité, ce qui engendre rhumes, grippes et allergies printanières.

Petit rappel… nous avons tous les 3 doshas (Vata, Pitta, Kapha) en nous, à des proportions différentes. Il revient à chacun de veiller à son Kapha en période Kapha.


Je suis Vata… il se passe quoi pour moi au Printemps ?

Vata est affecté par tout changement de saison. Au Printemps, les Vata peuvent ressentir plus de confusion, plus d’insatisfaction et perdre un peu le sens des repères.

Ils doivent veiller à s’habiller chaudement malgré l’arrivée des premiers bains de soleil, ne pas manger trop de crudités, privilégier les étirements, le sport moyennement intense et les routines ayurvédiques.


Je suis Pitta… il se passe quoi pour moi au Printemps ?

Pitta se réveille doucement et se prépare à sa saison qui débute le 15 juin. Le Printemps est souvent signe d’insatisfaction, de désirs inassouvis. L’allongement de la lumière du soleil stimule et réchauffe Pitta ce qui peut perturber l’heure de coucher et donc le sommeil. Le foie est engorgé par le manque d’activité de l’hiver et le régime alimentaire, il faut le détoxifier avec des plantes amères, des auto massages ou massages et des torsions au niveau de l’abdomen.


Je suis Kapha… il se passe quoi pour moi au Printemps ?

Fatigue, lenteur, froid, mucus, rhumes, allergies, sinusites, rétention d’eau, sensation de corps gras, failles dans le système immunitaire… autant de signaux qui montrent l’accumulation de Kapha en période Kapha.

Les Kapha devront redoubler d’efforts pour faire une activité physique régulière ces prochaines semaines et de préférence le matin, privilégier une alimentation plus légère, riche en légumes amers avec des épices piquantes.



Choses à ne pas faire au printemps pour éviter l’aggravation de votre dosha Kapha :

Hygiène de vie

  • Évitez les siestes qui aggravent Kapha. Privilégiez une marche après les repas, ou une micro sièste de 5-10 minutes.

  • Restez couvert ! Les shorts et tongues c’est pas pour tout de suite. Dès les premiers beaux jours et dès que le mercure approche les 15 degrés, nous avons envie de nous dévêtir… c’est un piège ! Restez couverts, surtout sur le thorax et la gorge. Protégez vos voies respiratoires qui sont fragiles pour Kapha.

Alimentation

  • évitez l’amidon et produits laitiers

  • Évitez les repas trop copieux

  • évitez le sucre, aliments ou des plats gras et saturés en sucres, alcools et stimulants.


Choses à faire au Printemps pour favoriser l’équilibre de Kapha :

Hygiène de vie

  • Prenez de la hauteur sur la vie (le contexte actuel nous plonge dans les ténèbres). Pensez et aidez ceux dans le besoin et souriez à la vie de vous permettre de lire cet article et de vous donner la chance de pouvoir prendre soin de vous.

  • Prenez le soleil ! Quand l’essence est à 2€ le litre, la vitamine D est gratuite et en libre service !

  • Bougez ! Pratiquez une activité physique régulière pour activer le feu digestif. Privilégiez les activités en plein air pour renouer contact avec la Nature (qui elle aussi travaille son Kapha ! Solidarité avec les Kaphaïsés)

  • Poursuivre ou reprendre (si l’hiver et sa léthargie ont eu raison de vous) les routines quotidiennes (grattage de la langue, nettoyage des sinus, se lever et se coucher tôt, faire des salutations au soleil le matin, faire ses exercices de respiration et méditer).

  • Faites des auto massages à sec pour stimuler le drainage et activer les systèmes sanguins et lymphatiques, ou réserver le soin Abhyanga Garshana (1h15 - 95€)

Alimentation

  • Mangez chaud et léger

  • Mangez des produits de saison : légumes verts frais cuits, céréales entières (orge et millet), légumineuses (dhal ou lentilles), produits laitiers légers comme le lassi.

  • Favorisez les goûts amers et astringents (salades de pousses, endives, roquette, germinations, feuilles de pissenlit, feuilles de céleri, artichauts).

  • Pour les plus frileux et pour les Kapha, vous pouvez ajouter des épices piquantes à votre cuisson (gingembre, cumin, poivre noir, fenouil).

  • Vous pouvez agrémenter vos plats, desserts ou boissons avec les épices suivantes :

  • La cannelle active le métabolisme et favorise la perte de poids.

  • Le curcuma est un détoxifiant puissant qui protège et régénère le foie endommagé. D’une façon générale, cette racine lutte contre les maladies inflammatoires et améliore le fonctionnement du système immunitaire.

  • Le cumin et le fenouil diminuent la formation de gaz dans l’intestin et stimulent la digestion.

  • Le curry est un très bon antioxydant, il stimule l’appareil digestif et contient du potassium et du magnésium.

  • Le gingembre améliore la digestion, stimule le système immunitaire, il participe à l’entretien de la flore intestinale et aide à mieux digérer les graisses. Le gingembre séché est préférable au gingembre frais au printemps, pour son effet asséchant.

  • Légumes, plantes à favoriser

  • L’artichaut est le meilleur ami du foie, il favorise la digestion en stimulant la sécrétion de la bile et aide à sa purification. L’artichaut favorise également l’élimination urinaire des toxines et est riche en antioxydants.

  • La betterave rouge est riche en méthionine, une substance qui permet d’éliminer les déchets de l’organisme. Elle contient aussi de la bétanine, qui va aider le foie à métaboliser les acides gras, idéal donc en période de fêtes.

  • Le radis noir diminue l’hypercholestérolémie, traite les troubles digestifs résultants d’une mauvaise circulation biliaire, nettoie l’organisme et tonifie le foie. Le jus de radis noir est en vente en pharmacie, la posologie idéale est d’une cuillère à soupe matin et soir.

  • Le pissenlit est un puissant diurétique qui permet de nettoyer l’ensemble de l’organisme en éliminant les toxines accumulées dans le corps.

  • Les légumes crucifères comme le brocoli, le chou vert ou le chou de Bruxelles débarrassent le foie des toxines.

  • Le poireau est diurétique, il facilite l’élimination urinaire des déchets. Très riche en fibres, il participe au bon fonctionnement du transit intestinal.

  • Les aliments contenant le moins de lectines : légumes verts à feuilles (épinards, fenouil, laitue, endive, algues), les différents types de choux, champignons, asperges, céleri, oignon, les tubercules anciens (patate douce, taro, manioc, avocat, huile d’olive), les poissons.

  • Les feuilles de coriandre permettent l’élimination de métaux lourds normalement impossibles à éliminer tels que le plomb et le mercure.

  • Quelles boissons privilégier ?

  • Les tisanes amères à base de racines de pissenlit et artichauts sont de véritables sauveurs de votre foie !

  • Le citron est un excellent tonique digestif et dépuratif. Un jus de citron mélangé à un peu d’eau minérale tiède le matin à jeun permet tout d’abord de booster le système immunitaire, car cet agrume est riche en vitamine C. Cette boisson facilite la digestion, permet d’éliminer facilement les déchets et les toxines en aidant le foie à produire de la bile.

  • Le takra

  • Des infusions pour soutenir l’élimination des toxines (chardon-marie, bourrache, artichaut, gingembre, thym)

  • Eau chaude + curcuma

  • Eau chaude + citron vert

  • Buttermilk

  • Eau bouillie puis refroidie (plus hydratante plus assimilable)

  • ½ verre d’eau chaude pendant le repas

  • Le thé vert possède de nombreuses molécules antioxydantes, qui permettent de compenser le vieillissement cellulaire. C’est un puissant détoxifiant, il renforce l’immunité, aide à la digestion et améliore la vitalité.

  • Tisane détox



La cure detox du Printemps

Il faut préparer le corps à une alimentation qui sera dans les prochains mois, plus fraîche et plus légère.

Le moment est venu de purifier, drainer les émonctoires : peau, foie, intestins, poumons, reins pour nettoyer le corps et chasser les toxines. C’est le grand ménage de printemps.


La cure se décompose en 3 phases. Il est obligatoire de respecter ces 3 phases pour ne pas provoquer de troubles graves pour votre organisme.


  • Phase 1 - Jours 1, 2 et 3. Phase de préparation.

  • Ajoutez ou diminuez la quantité de nourriture. Revenez à des portions correctes. Pensez au feu de cheminée (votre feu digestif) qui s’étouffe si l’on ajoute trop de bûches d’un coup. On maintient un feu de cheminée en vie en ajoutant des bûches en petites quantités.

  • Eliminez petit à petit les aliments toxiques ou tous les aliments discutés lors de votre bilan ayurvédique

  • Evitez de manger trop lourd ou trop acide (évitez les produits laitiers riches, les protéines animales, les aliments trop sucrés et trop gras).

  • La veille du 4e jour, préparer des repas assez liquides (soupe épaisse avec des légumes contenant des fibres pour réaliser un balayage fibreux). Buvez de l’eau régulièrement, eau chaude avec infusion (gingembre, fenouil)


  • Phase 2 - Jours 4 et 5. La mono diète. Je vous propose deux types de mono diète. Faites votre choix selon votre motivation !

  • Monodiète simple : on mange 1 aliment unique à tous les repas pendant 2 jours, cru ou cuit, auquel on peut associer quelques épices. C’est la monodiète la plus puissante car le système digestif se met au repos quasi total mais aussi la plus difficile à tenir. Exemples d’aliments (pommes crus ou cuites avec des épices (n’ajoutez pas de sucre), riz complet (sans beurre), fromage blanc (n’ajoutez pas de sucre)

  • Monodiète liquide 2 jours : on mange 3 repas liquides par jour pendant 2 jours (soupe, shake de fruit et lait végétal). Pensez à ajouter des épices ou du citron pour varier les plaisirs.


  • Phase 3 - Jours 6, 7 et 8. Retour à la normale.

  • Les repas doivent être légers et sains pour éviter un choc pour l’organisme.

  • Réalimentez-vous de façon progressive avec des aliments de qualité : fruits, légumes, et incorporez petit à petit des céréales ou des légumineuses.


  • Pendant les 3 phases :

  • Hydratez-vous. Buvez 1,5 litres à 2 litres d’eau et/ou infusions par jour. Privilégiez les boissons chaudes. Commencez la journée par un verre d’eau chaude. Limitez fortement la consommation de boissons froides ou glacées. Limitez la caféine, l’alcool et la théine interdits.

  • Mangez à des horaires réguliers. Une nourriture fraîchement préparée, majoritairement végétale et variée.

  • Pelez systématiquement vos fruits et légumes avant de les consommer pendant la diète pour limiter la quantité de fibres insolubles.

  • Il est aussi important de manger une nourriture hydratée et chaude.


Tous les conseils transmis dans cet article ne peuvent remplacer l’avis d’un médecin ou spécialiste.

En cas de maladies auto-immunes, diabète, problèmes de tensions, ou autres pathologies, veillez à contacter un thérapeute en Ayurveda ou votre médecin pour obtenir son avis.

137 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout