top of page

Comment prévenir les maladies cardio-vasculaires avec l'Ayurveda et l'aromathérapie ?


Commençons par quelques chiffres...

  • le corps contient environ 5 litres de sang

  • le foie filtre 1,7 litre de sang par minute

  • 55 à 65 battements par minute (chez l'adulte) = coeur en bonne santé

  • on compte 150 000 km de réseau vasculaire, assez pour faire plus de deux fois le tour de la Terre

  • le poids du coeur représente 1/200 du poids du corps, et a la taille d’un poing fermé

  • un globule rouge met 10 minutes pour parcourir le corps



dossier spécial maladies cardiovasculaires et ayurveda

Des acteurs clés :

  • le cœur comme pompe centrale,

  • les veines qui ramènent le sang vers le cœur,

  • les artères qui envoient le fluide vers la périphérie,

  • les capillaires qui perfusent les tissus et les organes,

  • le foie qui gère la qualité du sang et sa bonne répartition dans le corps !

  • et le sang qui parcourt notre corps à grande vitesse !




À quoi sert le système circulatoire ?

Le système cardiovasculaire, également connu sous le nom de système circulatoire, remplit plusieurs fonctions vitales dans le corps humain. Voici quelques-unes des principales fonctions du système cardiovasculaire :

  1. Transport des nutriments : le système cardiovasculaire transporte les nutriments essentiels, tels que le glucose, les acides aminés et les acides gras, provenant de la digestion des aliments vers les cellules de tout le corps. Ces nutriments sont utilisés pour fournir de l'énergie et pour maintenir les processus métaboliques essentiels.

  2. Transport de l'oxygène : les poumons fournissent de l'oxygène à travers la respiration, et le système cardiovasculaire transporte cet oxygène aux cellules de tout le corps via les globules rouges. L'oxygène est essentiel à la production d'énergie dans les cellules par le processus de respiration cellulaire.

  3. Élimination des déchets : le système cardiovasculaire transporte les déchets métaboliques, tels que le dioxyde de carbone et d'autres produits métaboliques, des cellules vers les organes d'élimination, tels que les poumons et les reins, où ils sont éliminés du corps.

  4. Transport des hormones : le système cardiovasculaire transporte les hormones produites par les glandes endocrines vers les cellules cibles dans tout le corps. Les hormones régulent une variété de fonctions biologiques, y compris le métabolisme, la croissance, la reproduction et le stress.

  5. Régulation de la température corporelle : le système cardiovasculaire aide à réguler la température corporelle en redistribuant la chaleur produite par le métabolisme et en facilitant la dissipation de la chaleur à travers la peau.

  6. Protection contre les agents pathogènes : le système immunitaire utilise le système circulatoire pour transporter les globules blancs et d'autres cellules immunitaires vers les sites d'infection ou de blessure afin de combattre les agents pathogènes et de favoriser la guérison.



Le rôle primordial du sang

Lorsque le sang circule bien, c’est la garantie :

  • d’une meilleure oxygénation des organes : on réfléchit mieux, on digère mieux, on s’adapte mieux à l’effort …

  • d’une meilleure élimination des toxines : on gonfle moins

  • d’une meilleure énergie vitale : on a la pêche et on digère mieux !


rakta dhatu

En Ayurveda, le sang est considéré comme l'un des sept dhatus, ou tissus constitutifs du corps humain. Dans cette tradition médicale ancienne, le sang est appelé "Rakta" et joue un rôle crucial dans le maintien de la santé et du bien-être général.


La composition du sang est le reflet de l’équilibre cellulaire et métabolique. Il fait partie des humeurs (lymphe, liquide interstitiel, bile, salive) et lorsque sa composition se modifie, cela peut être une conséquence ou une cause de pathologie.


Lorsqu’on se coupe, le sang que l'on voit semble être un liquide rouge tout ce qu'il y a de plus simple. Cependant, le sang a une constitution beaucoup plus complexe. Il est en fait composé :

  • de Plasma 55% (dont 90% d'eau, 7 à 9% de protéines, 0.9% sels minéraux, 0.1% nutriments, 0.03% déchets métaboliques. La biochimie du plasma sanguin est comparable à celle de l’eau de mer (ou plasma marin), en terme de la nature des minéraux présents, mais son degré de salinité est beaucoup plus faible.

  • de globules rouges 44%. Ils sont garants du niveau de vitalité. Leur durée de vie est de 120 jours. Le globule rouge a, entre autre, une fonction de transport du dioxyde de carbone et de l'oxygène entre les poumons et les tissus, grâce à la protéine hémoglobine. Le globule rouge contient aussi des enzymes dont le rôle est de produire de l'énergie en catabolisant le glucose et le faire vivre.

  • de globules blancs et plaquettes sanguines moins de 1%

    • Les globules blancs ont une durée de vie très courte (2 à 3 jours). Ils jouent un rôle dans la défense de l'organisme contre les corps étrangers (parasites, microbes, bactéries, infections), les réactions allergiques et les processus inflammatoires.

    • Les plaquettes ont une durée de vie de 8 à 10 jours. Les plaquettes sont des petites lamelles en circulation dans le sang, elles ont un rôle fondamental dans la prévention ou l'arrêt des saignements.



L'importance de maintenir le système circulatoire en bonne santé :

En Ayurveda, le système circulatoire est considéré comme un aspect essentiel de la santé et du bien-être global. Bien que l'Ayurveda ne se concentre pas spécifiquement sur le système circulatoire de la même manière que la médecine occidentale moderne, il reconnaît son importance dans le maintien de l'équilibre et de la vitalité du corps.


En Ayurveda, le système circulatoire est souvent considéré comme faisant partie du système des canaux (srotas) appelé prana vaha srotas. Ce système inclut les voies respiratoires, les vaisseaux sanguins et les canaux lymphatiques, et est responsable du transport du prana (énergie vitale) et de l'oxygène dans tout le corps.


Toujours selon l'Ayurveda, le système circulatoire est étroitement lié aux doshas (Vata, Pitta et Kapha), qui sont les trois principes biologiques fondamentaux régissant la physiologie humaine. Un déséquilibre des doshas peut perturber le flux sanguin et la circulation, ce qui peut entraîner une variété de problèmes de santé.




les maladies cardiovasculaires et l'ayurveda


Les maladies cardio-vasculaires, maladies des vaisseaux et maladies du sang

Il existe de nombreuses maladies qui affectent le cœur, le sang et les vaisseaux sanguins de différentes manières.

  • Les maladies cardio-vasculaires

    • Maladies coronariennes : Angine de poitrine (angor), Infarctus du myocarde (crise cardiaque), Cardiomyopathie ischémique

    • Maladies des valves cardiaques : Sténose valvulaire, Insuffisance valvulaire

    • Troubles du rythme cardiaque (arythmies) : Fibrillation auriculaire, Tachycardie ventriculaire, Bradycardie

    • Maladies du muscle cardiaque (myocarde) : Cardiomyopathie, Myocardite

    • Maladies congénitales du cœur : Malformation cardiaque, Troubles septaux

    • Maladies inflammatoires du cœur : Péricardite, Endocardite

    • Accident vasculaire cérébral (AVC) : Accident ischémique cérébral, Accident hémorragique cérébral

    • Autres affections cardiovasculaires : Insuffisance cardiaque congestive, Syndrome de Wolff-Parkinson-White, Syndrome de Marfan


  • Les maladies des vaisseaux sanguins

    • Athérosclérose : Une accumulation de plaque dans les artères, réduisant le flux sanguin et augmentant le risque de maladies cardiovasculaires telles que les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux.

    • Hypertension artérielle : première maladie des Français ! Une pression artérielle élevée, qui peut endommager les parois des vaisseaux sanguins et augmenter le risque de maladies cardiovasculaires, d'accidents vasculaires cérébraux et d'autres problèmes de santé.

    • Maladies des artères périphériques : Un rétrécissement des artères qui transportent le sang vers les membres (jambes, bras), entraînant des symptômes tels que des douleurs et des crampes lors de la marche.

    • Thrombose veineuse profonde (TVP) : La formation d'un caillot sanguin dans une veine profonde, généralement dans les jambes, pouvant entraîner une douleur, un gonflement et des complications graves si le caillot se détache et se déplace dans les poumons (embolie pulmonaire).

    • Insuffisance veineuse chronique (IVC) : Une condition dans laquelle les veines ont du mal à retourner efficacement le sang vers le cœur, entraînant un gonflement, des douleurs et des problèmes de peau tels que des ulcères variqueux.

    • Anévrisme : Une dilatation anormale d'une artère, qui peut se rompre et entraîner des saignements internes potentiellement mortels.

    • Raynaud : Un trouble vasculaire qui entraîne une constriction excessive des petits vaisseaux sanguins des doigts et des orteils en réponse au froid ou au stress émotionnel, provoquant des engourdissements, des picotements et un changement de couleur de la peau.

    • Artérite temporale : Une inflammation des artères, généralement au niveau des tempes, qui peut causer des maux de tête sévères, une douleur à la mâchoire et une vision floue.


  • Les maladies du sang ou troubles hématologiques

    • Anémie : Anémie ferriprive, Anémie falciforme (drépanocytose), Thalassémie, Anémie pernicieuse (due à une carence en vitamine B12), Anémie aplasique, Anémie hémolytique

    • Leucémie : Leucémie lymphoïde aiguë (LLA), Leucémie lymphoïde chronique (LLC), Leucémie myéloïde aiguë (LMA), Leucémie myéloïde chronique (LMC)

    • Lymphome : Lymphome hodgkinien, Lymphome non hodgkinien

    • Myélome multiple

    • Troubles de la coagulation : Hémophilie (types A, B, C), Maladie de von Willebrand, Thrombocytopénie, Coagulation intravasculaire disséminée (CIVD)

    • Maladies auto-immunes : Lupus érythémateux disséminé (LED), Purpura thrombopénique immunologique (PTI), Anémie hémolytique auto-immune (AHAI)

    • Troubles myéloprolifératifs : Polycythémie vera, Thrombocytémie essentielle, Myélofibrose primitive

    • Autres maladies du sang : Hémochromatose, Carence en vitamine B12 ou en acide folique, Maladies sanguines malignes (par exemple, mastocytose, histiocytose)


Il est important de noter que cette liste n'est pas exhaustive, et il existe d'autres maladies moins courantes ou spécifiques qui ne sont pas mentionnées ici.


Chaque maladie présente des caractéristiques spécifiques et peut nécessiter des approches de diagnostic et de traitement différentes. Si vous avez des préoccupations concernant votre santé sanguine, il est important de consulter un hématologue ou un professionnel de la santé qualifié pour obtenir un diagnostic précis et un plan de traitement approprié.



Les premiers signes d'un dysfonctionnement

La médecine occidentale est pragmatique et se préoccupe des problèmes de santé une fois manifestés et visibles. Il y a peu de prévention, voire pas du tout. En ce qui concerne le système cardio-vasculaire, c’est bien dommage, car il est vital et il s’oxyde irrémédiablement avec le temps.


En France, les dysfonctionnements des vaisseaux et du cœur sont une des premières causes de mortalité, avec le cancer. Pourquoi ? C’est vraisemblablement en lien avec nos modes de vie trop sédentaires, notre alimentation trop industrielle et nos habitudes médicamenteuses qui épuisent le foie tout au long de l’existence.


le risque cardiovasculaire

Les premiers signes d'une insuffisance du système circulatoire sont les gonflements et rétention d’eau, jambes lourdes, sensibilité à la chaleur et aux stations immobiles prolongées, phlébite, fourmillement, démangeaisons, crampes, fatigabilité.


Comment prévenir les maladies du système circulatoire avec l'Ayurveda et l'Aromathérapie

  • gérer le stress : le stress chronique peut contribuer à des problèmes de circulation sanguine. Pratiquez des techniques de gestion du stress telles que la méditation, la respiration profonde, le yoga et la relaxation pour réduire le stress et favoriser une circulation sanguine optimale.

  • équilibrez vos doshas : pour maintenir une circulation sanguine optimale, il est important d'équilibrer les doshas. Un excès de Vata peut entraîner une circulation sanguine insuffisante, tandis qu'un excès de Pitta peut provoquer une inflammation et des troubles du système circulatoire. Un excès de Kapha peut entraîner une stagnation du sang et des obstructions.

  • évitez de fumer : la nicotine présente dans les cigarettes peut rétrécir les vaisseaux sanguins et entraver la circulation. Arrêter de fumer ou éviter l'exposition à la fumée de cigarette peut améliorer la circulation sanguine.

  • privilégiez une alimentation équilibrée : en Ayurveda, une alimentation adaptée à votre constitution doshique (prakriti) est essentielle pour maintenir un système circulatoire sain.

  • réduisez la consommation de sel et d’alcool.

  • maintenez un poids santé : l'excès de poids peut mettre une pression supplémentaire sur le cœur et les vaisseaux sanguins, ce qui peut affecter la circulation.

  •  hydratez-vous suffisamment : buvez beaucoup d'eau tout au long de la journée pour maintenir une bonne hydratation, ce qui favorise une circulation sanguine optimale. Les tisanes à base d'herbes comme le gingembre, le coriandre, la cannelle et le fenouil peuvent également être bénéfiques pour améliorer la circulation.

  • restez actif : l'exercice régulier est l'une des meilleures façons d'améliorer la circulation sanguine. La marche, la natation, le vélo et le yoga sont d'excellentes options pour stimuler la circulation. Si vous avez un travail sédentaire, essayez de vous lever et de bouger régulièrement pour éviter que le sang ne stagne dans vos jambes.

  • Herbes et remèdes ayurvédiques : l'Ayurveda propose un certain nombre d'herbes et de remèdes naturels qui peuvent soutenir la santé circulatoire. Cela peut inclure des herbes telles que le gingembre, le curcuma, la cannelle et le guggul, ainsi que des pratiques telles que l'auto-massage (Abhyanga) avec des huiles adaptées à votre dosha.

  • Huiles essentielles : en aromathérapie, on peut faire appel aux huiles essentielles de carotte, livèche et marjolaine à coquilles, avec l'accompagnement d'un thérapeute certifié.

  • controlez certains marqueurs comme le cholestérol et les oestrogènes facteurs agravant les risques de maladies cardio-vasculaires. Les œstrogènes ont un effet cardio-protecteur très significatif. A la ménopause, cette protection naturelle disparaît et les tissus vasculaires se modifient en profondeur. Il y a souvent malheureusement des problèmes circulatoires qui émergent chez la femme, avec de la rétention et de la cellulite qui apparaît sur des territoires auparavant épargnés, ainsi qu’un augmentation du cholestérol.


Mickael Darthiail - thérapeute en ayurveda - Cabinet Ayurvedique Paris 9 - puraveda.fr


34 vues

Posts récents

Voir tout

Commentaires


bottom of page